Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

thumb 2149Source : BELUGA (Bibliothèque En Ligne UNESCO-GANNDAL-APRELIA)

L’apparition de la pandémie du Coronavirus et les conséquences multisectorielles qui en découlent mettent à rude épreuve les systèmes éducatifs de tous les pays, en particulier ceux des pays à faible revenus. Dans ce contexte, une fois de plus, le continent africain apparaît comme l’une des zones à haut impact, comme précédemment lors de la crise sanitaire à virus Ebola en 2014-2016.
Justement, l’une des conclusions tirées des différentes interventions d’appui à l’école menées par les États et leurs partenaires au développement est que trop peu d’efforts avaient été mis en place pour aider les chef(fe)s d’établissements scolaires à mieux s’adapter aux nouvelles contraintes qui s’imposaient et à entreprendre des initiatives pédagogiques internes de remédiation. Pourtant, il est bien connu que les chef(fe)s d’établissements jouent un rôle central dans le processus général de la vie scolaire au sein des établissements.
C’est pour toutes ces raisons qu'Aprélia, qui oeuvre depuis des années pour contribuer à faire émerger des solutions porteuses au service du renforcement continu des compétences des enseignant(e)s et des chef(fe)s d’établissement, a mis au point un certain nombre d’outils pédagogiques et méthodologiques qui placent ces derniers au centre de l’action de développement intégré de l’école. Ainsi sont nées une série de ressources éducatives libres (REL) à l’intention des personnels d’encadrement, dans le but de mieux articuler et faire aboutir les efforts de toutes natures déployés au bénéfice de l’amélioration des processus enseignement-apprentissage dans les écoles.

Lire la suite sur BELUGA