Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

Le Comité mondial pour l’éducation et la formation tout au long de la vie réunit des experts du monde entier pour son 2ème forum mondial des 22 et 23 juillet 2010 à Shanghai (Chine)

 

 

Paris – 17 juin 2010

Suite au succès du 1er forum mondial d’octobre 2008 à l’Unesco, le Comité mondial pour l’éducation et la formation tout au long de la vie organise le 2ème forum lors de l’Exposition universelle de Shanghai.

Cette manifestation se déroulera les jeudi 22 juillet 2010 au Pavillon Paris Île-de-France et vendredi 23 juillet 2010 au Pavillon de la France, tous deux sur le site de l'expositon universelle.

Renseignements et inscriptions :

Il est également proposé deux choix de visite touristique très attractifs :

  • un programme A du 20 juillet au dimanche 25 juillet 2010 (6 jours) et
  • un programme B du 20 juillet au jeudi 5 août 2010 (17 jours).

Pour en savoir plus

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Tél : 0033 (0)1 75 50 48 85
  • Site : http://www.wcfel.org

Les partenaires officiels

  • Agence Europe Education Formation France,
  • Centre INFFO,
  • Commission Européenne,
  • Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM),
  • Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT),
  • Conseil Régional d’Île de France,
  • Fédération Européenne des Ecoles,
  • GdfSuez,
  • La Voix du Net,
  • Ministère des Affaires Etrangères et Européennes,
  • Ministère de l’Education nationale,
  • Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche,
  • Opcalia,
  • Secrétariat d’Etat chargé de l’emploi,
  • UNESCO (Institut pour l’apprentissage tout au long de la vie),
  • Ville de Paris.

Des experts internationaux venant de l’ensemble des continents débattront autour de cinq thèmes :

  • Les enjeux mondiaux
  • Les réseaux
  • Les villes apprenantes
  • L’entreprise apprenante
  • L’avenir de l’éducation tout au long de la vie »

Parmi les intervenants figurent :

  • Anthony ELVEY (Australie), Cisco Systems China,
  • Nélida CESPÉDES (Pérou), Présidente du Conseil d’éducation des adultes d’Amérique latine,
  • Denys LAMONTAGNE (Canada), Directeur de Thot Cursus,
  • Makoto SUEMOTO (Japon), Université de Kobe,
  • Abdel Rahamane BABA-MOUSSA (Benin), Président de l’association francophone d’éducation comparée,
  • Mohamed MARZOUGUI (Tunisie), Président d’association d’apprentissage tout au long de la vie.

Un Conseil scientifique international de l’éducation et des apprentissages tout au long de la vie prépare la manifestation.

  • Le président d’honneur est Edgar MORIN, Philosophe et sociologue.
  • Il est co-présidé par Paul BELANGER, Président du Conseil international de l’éducation des adultes et
  • Adama OUANE, Directeur de l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie.

Le CMEF est présidé par Yves ATTOU

Prémisses

Une révolution éducative mondiale est en cours. Elle remet en cause les systèmes traditionnels d’éducation initiale et de formation continue des adultes. Sous l’effet de la numérisation et de la mondialisation, une nouvelle « Ecole-monde tout au long de la vie » permet à une grande partie des citoyens de la planète d’accéder aux savoirs en tous lieux et à tous moments.

La question éducative n’est plus limitée aux seuls élèves et étudiants, dont le nombre est estimé à 1,4 milliard au plan mondial ; elle concerne 6,8 milliards d’apprenants,  de la petite enfance à la fin de vie, dont 770 millions d’analphabètes.

Cette « Planète apprenante » est composée de dispositifs transfrontaliers qui mêlent enseignement en présence d’un professeur, apprentissage en ligne, auto-formation, bibliothèques numériques, tutorat électronique, orientation en ligne, évaluation à distance.

Elle tend à effacer les cloisonnements entre éducation formelle, éducation non formelle et informelle. Les autorités académiques sont maintenant en concurrence  avec de nouveaux opérateurs venant des télécommunications, de l’informatique et de la communication.

De plus, pour faire face à une forte demande d’apprentissages tout au long de la vie, les acteurs publics nationaux engagent des partenariats avec une diversité d’intervenants tels que les villes et régions, les organisations non gouvernementales, les entreprises, les syndicats d’employeurs et de salariés, des groupes caritatifs et religieux.

Lors d’une précédente rencontre le 19 mai 2010 à Shanghai, Yves ATTOU a proposé que l’Unesco organise une « Convention internationale sur les apprentissages tout au long de la vie » qui pourrait prendre comme exemple la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles adoptée le 21 octobre 2005 par la 33ème session de la Conférence générale de l’UNESCO.

Source: Thôt Cursus