Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

Edito :Au moment où la France se lance dans un vaste plan d'éducation numérique, la création d'une Délégation à l'éducation numérique en Afrique est un signe fort envers nos partenaires africains qui souhaitent rentrer pleinement dans la société de la connaissance. Le défi posé par les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) dans ce domaine est colossal.

Lire la suite...

Par exemple, former d'ici à 2015 près de 4 millions d'enseignants. Dans une société du savoir mondialisée, interconnectée et de plus en plus numérisée, l'éducation d'aujourd'hui et de demain ne repose plus sur les modèles qui l'ont fondés. La révolution de l'éducation numérique bouleverse les schémas anciens d'apprentissage et de transmission des connaissances. Ce changement de paradigme crée des opportunités mais également des risques, des doutes, des crispations et bien sûr de nouvelles inégalités, entre ceux qui y accèdent et ceux qui en sont exclus.  La mandat que le Ministère de la coopération a confié à l'Agence mondiale de solidarité numérique en 2009 sur l'éducation numérique a permis d'identifier une partie de ces opportunités et de ces risques à travers plusieurs missions de terrain en Afrique sub-saharienne et un important travail de rencontres et d'étude avec différents partenaires publics et privés. Cette année, l'Agence sera aux côtés de la nouvelle délégation pour faire naître une solidarité numérique des villes et des pouvoirs locaux, à travers la mise en place de jumelages éducatifs numériques.

Hubert Julien-Laferrière

Président

La lettre