Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

Numéro 19 de la publication À Savoir (Agence française de développement), un ouvrage de Jean-Raphaël Chaponnière (Asia Center), Dominique Perreau (D.P. Associates) et Patrick Plane (directeur du CERDI, CNRS, Université d'Auvergne), une étude coordonnée par Rémi Genevey (directeur de la Stratégie, AFD).

Depuis le début du XXIe siècle, l'irruption des grands pays émergents – la Chine, l'Inde et le Brésil – transforme profondément le continent africain, et plus particulièrement l'Afrique subsaharienne..

- Y-a-t-il une stratégie globale de la Chine qui, en moins de dix ans, a multiplié son commerce avec l'Afrique par dix et redessiné, grâce à ses investissements, le réseau des infrastructures africaines ?

- Comment expliquer le dynamisme des entreprises indiennes, qui, à travers une gamme variée de technologies et grâce à des business models frugaux, proposent des alliances d'un type nouveau à leurs partenaires africains ?

- Le Brésil est-il réellement porteur d'un modèle alternatif de développement, initié par le Président Lula ?

- Comment est ressentie l'arrivée de ces nouveaux partenaires, par les dirigeants et les populations africaines ?

- Quel est l'impact réel de ces grandes puissances sur le développement africain ?

À travers l'analyse plus approfondie de quelques secteurs porteurs de grands investissements, les hydrocarbures, les mines, la forêt, ce rapport tente d'éclairer les dynamiques à l'œuvre dans ce rapprochement des plaques tectoniques du Sud, asiatiques, latino-américaines et africaines.