Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

thumb 2221Source : UNICEF

Par le professeur Michele Schweisfurth
L'éducation centrée sur l'apprenant.e (ECA) et les méthodes spécifiques associées comme l'éducation centrée sur l'activité ou la recherche et l'apprentissage par problèmes sont largement encouragées à l'échelle internationale et présentées comme étant des «pratiques exemplaires» pédagogiques.

Elle a été définie comme une «panacée politique» dans les pays du Sud, car il est dit qu'elle contribue au développement de plusieurs façons. En se basant sur cet espoir, des agences et organisations de développement internationales, y compris l'UNICEF, ont promu l'ECA dans les pays du Sud.

Étant donné la confiance généralisée et l'enthousiasme accordés à l'ECA, une analyse des politiques nationales en matière d'éducation dans les pays d'Afrique sub-saharienne effectuée en 2008 a démontré que depuis les années1990, l'ECA s'est manifestée un peu partout, au moins au stade rhétorique. L'objectif de ce document est de faire réfléchir sur l'ECA et sa pertinence par rapport à différents contextes culturels et aux ressources disponibles.

Télécharger le document en français (PDF, 576,57 Ko)

Télécharger le document en anglais (PDF, 461,18 Ko)

Note : Ce document fait partie d'une série de dix documents de réflexion réalisés par des chercheurs et professionnels afin d'encourager le débat autours des défis éducatifs majeurs auxquels sont confrontées les régions d'Afrique orientale et australe. Bien que les documents se basent sur des données, ils ne constituent ni des documents de recherche ni des preuves, et ne représentent pas non plus la politique de l’UNICEF. Ils se veulent plutôt des écrits engageants qui visent à inspirer de nouvelles idées afin d'améliorer l'apprentissage pour tou.te.s.