Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

Source : ADEA

Ce rapport est une synthèse du dialogue en cours et vise à mieux faire connaître les initiatives en cours au niveau des pays. Il cherche également à mettre en évidence ce qui fonctionne, les lacunes et les problèmes auxquels les pays continuent d’être confrontés, et la manière de soutenir les pays dans leur évolution vers une nouvelle normalité où ils seront mieux positionnés pour faire face à toute situation future semblable à celle de la COVID-19.

 

Le rapport fournit la mise à jour faisant suite au rapport déjà publié sur le dialogue initial mené avec 14 pays africains entre avril et mai 2020, les rétroactions de neuf pays africains (Afrique du Sud, Côte d’Ivoire, Ghana, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, République démocratique du Congo et Rwanda) en juin 2020. Il fait également le point du suivi du dialogue virtuel avec les parties prenantes que l’ADEA et le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ont organisé en juillet 2020 avec la participation de ministres et de hauts responsables gouvernementaux issus de six ministères africains de l’Éducation (Gambie, Ghana, Maurice, Ouganda, République centrafricaine et Rwanda), sept représentants de gouvernements (Afrique du Sud, Côte d’Ivoire, Égypte, Kenya, République démocratique du Congo, Sénégal et Tunisie), cinq partenaires au développement (PME, CRDI, Fondation Mastercard, UNESCO-IIRCA et GEMR, et Banque mondiale), des enseignants, des acteurs du secteur privé et des organisations de la société civile, ainsi que des établissements d’apprentissage et de recherche.

Le rapport (6 Mo)

Voir également