Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

thumb 2178Source : Bien enseigner

La taxonomie de Bloom peut être un outil puissant pour transformer l’enseignement et l’apprentissage.De par sa conception, plutôt que de mettre l'accent sur le contenu et  l’instruction, il porte l'attention sur  les « événements cognitifs » dans l’esprit de l'apprenant.e. Et ce n’est pas un petit changement.

 

Pendant des décennies, la réforme de l’éducation s’est concentrée sur les programmes, l’évaluation, l’enseignement et plus récemment, les normes et les données, ces efforts ne se répercutant que sur la façon dont les élèves pensent, brièvement et par hasard. Cela signifie que les ressources limitées des enseignant.e.s et de l’école ne sont pas axées sur la promotion de la réflexion et de la compréhension, mais plutôt sur le genre de choses auxquelles les élèves vont penser et comment elles/ils prouveront qu’elles/ils les comprennent.

Cela contraste avec les caractéristiques du début du XXIe siècle, qui incluent une connectivité persistante, des formes de médias dynamiques, des environnements riches en informations (numériques et non numériques) et l’accent mis sur la visibilité pour à peu près n’importe quel sujet. Qu’est-ce que cela signifie concrètement pour la façon dont vous utilisez la taxonomie de Bloom dans votre classe ? Quels types d’ajustements pourriez-vous effectuer – le cas échéant – à la lumière de ces changements du XXIe siècle ?

6 stratégies pour enseigner avec la taxonomie de Bloom :

  1. Utilisez tous les niveaux
  2. Utilisez la spirale de Bloom
  3. Utiliser la technologie pour mettre l’accent sur des niveaux spécifiques
  4. Laissez les élèves diriger
  5. Planifier des séquences d’apprentissage par projet
  6. Donner des points par niveau

    L'article de Bien enseigner