Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

thumb 2104Par Stefania Giannini, Sous-Directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation :

"En mai, alors que la pandémie de COVID-19 dominait l’actualité et chacun des aspects de notre vie, une étude a révélé que d’ici 50 ans un milliard de personnes pourrait vivre dans une chaleur insupportable. Les régions qui abritent un tiers de la population mondiale seraient plus chaudes que le Sahara, tandis que des centaines de millions d’autres personnes devraient abandonner leur logement suite à la montée du niveau des mers.

Ce virus a frappé alors que nous sortions de la décennie la plus chaude de l’histoire, marquée par des catastrophes naturelles, des inondations et des incendies sans précédent. Dans le même temps, les projections montrent que partout dans le monde les gouvernements n’auront pas atteint les objectifs de 1,5 °C ou de 2 °C nécessaires pour éviter les effets catastrophiques du changement climatique.

Nous devons donc nous unir pour combattre la menace imminente du COVID-19 qui a déjà tué plus de 400 000 personnes. Mais nous ne pouvons pas oublier que la crise climatique est aussi un combat pour notre vie et que beaucoup mourront de ses effets si nous n’agissons pas dès maintenant.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé les gouvernements à « reconstruire en mieux » une fois passée la crise actuelle, en créant des sociétés plus durables, résilientes et inclusives. Cela doit inclure l’éducation, car les sociétés ne peuvent pas se transformer si le contenu et les modalités de notre apprentissage restent inchangés...."

Lire la suite sur lesite de l'UNESCO