Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

pédagogie numériqueMinistère ivoirien de l'Education nationale : "Un chef d'établissement innovant pour un système éducatif performant.

Bientôt les chefs d'établissement évalués en vue d'une efficacité du système éducatif ivoirien à travers les tics dans le système éducatif ivoirien.
En effet, la Direction des Technologies et des Systèmes d’Information du Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (MENETFP) veut introduire le numérique dans la pédagogie et les enseignements dans le système éducatif ivoirien.


La Direction des Technologies et des Systèmes d’Information du MENETFP a organisé l’atelier de formation de 200 professeurs des lycées et collèges au CNMS, les 21-22, 25-27 février et le 1er Mars 2019. Cette cérémonie intervient après 12 mois de formation du 1er cycle et consiste à introduire la pédagogie assistée par les TIC et les compétences du 21ème siècle dans l’éducation.
En effet, selon les explications de la coordinatrice du projet Ecole Numérique d’Excellence (ENEA), Madame Sylvie TANFLOTIEN, ce projet est basé sur la formation professionnelle des professeurs, le leadership des proviseurs pour la redynamisation de l’enseignement en Côte d’Ivoire. Pour cette phase pilote, vingt établissements ont été sélectionnés dont 15 dans les 4 DRENET-FP d’Abidjan et 5 dans la DRENET-FP de Yamoussoukro. Dans chaque établissement, 10 professeurs ont été sélectionnés parmi lesquels, le Proviseur nomme un Coordonnateur scolaire.
La première phase de la formation comprend 5 étapes principales pour l’alphabétisation numérique des bénéficiaires. Elle a pris fin en décembre 2018, et vise essentiellement à introduire les TICs dans l’enseignement en Côte d’Ivoire.
La seconde phase qui a débuté en février 2019, consiste à approfondir les connaissances initiales des enseignants, en leur permettant d’utiliser des outils TIC et des méthodes pédagogiques plus centrées sur l’élève, pour performer leur enseignement et atteindre de bons résultats. Pour enseigner cette deuxième étape, sont concernés l’ensemble des 200 enseignants, dont 150 de la région d’Abidjan et 50 de la DRENET-FP de Yamoussoukro. Ils ont été invités par groupe de 50 participants pour travailler ensemble afin de mutualiser leur connaissance et mieux comprendre les contenus et les mettre en pratique de manière judicieuse, à partir d’une plateforme qui concentre tous les cours dispensés et qui leur permet de se familiariser avec le langage informatique
Le projet pilote prendra fin en décembre 2019 et il sera rétrocédé à l’Etat ivoirien à travers le Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Il reviendra à la Côte d’Ivoire pour la pérennisation du projet de rechercher des financements propres et procéder à l’implémentation dans tous les établissements. Dans ce sens, les bases de données que nous avons récoltées seront remises à la Côte d’Ivoire. Cela permettra d’identifier les actions réalistes et réalisables afin d’éviter les pertes de temps liées à un départ à zéro. Les autres étapes de la formation prendront en compte le proviseur et les professeurs à partir de la "Road Map" de GESCI ou feuille de route de GESCI. Cette feuille de route vise à permettre aux proviseurs d’abord des établissements pilotes, puis plus tard, à ceux de l’ensemble des établissements scolaires secondaires ivoiriens d’avoir une vue, une ligne conductrice pour bâtir leur leadership dans leur établissement.
L’intérêt des professeurs pour cette formation se perçoit à travers leur assiduité et leur ponctualité au cours en dépit de l’atmosphère scolaire délétère, et surtout, le bien-fondé de cette formation qui apporte une compétence nouvelle inestimable dans la tenue de leur classe.
Pour rappel, ce projet ENEA comprend trois grands cycles : l’initiation ou alphabétisation numérique qui a pris fin en décembre 2018 et la phase d’approfondissement qui vient de démarrer et prendra fin en décembre 2019, et enfin la phase de professionnalisation qui débutera en décembre 2019. La phase d’évaluation prend en compte le leadership du proviseur dans son établissement, à partir d’une plateforme dédiée qu’il doit renseigner chaque trimestre, sur son engagement à bâtir une école technologique. Cinq points critiques sont évalués les concernant.
Quant aux professeurs, ils sont évalués à partir de leur plateforme chaque semaine. Des forums leur sont proposés et leur participation est obligatoire chaque semaine auxdits forums.
Pour les soutenir dans l’appropriation du projet, ils ont reçu cinq ordinateurs par école plus deux vidéos projecteurs par établissement.
Ce projet est présent dans trois pays : le Kenya, la Tanzanie et la Côte d’Ivoire qui est le 1er pays francophone à l’expérimenter.
ENEA est un projet de l’UNESCO/ONU, et tient son origine de l’idée du Secrétaire général de l’ONU SEM. Kofi ANAN, qui avait décidé de la création d’un programme numérique d’excellence africaine, afin que les écoles africaines s’embarquent dans la voie de l’excellence. Ainsi, avec l’appui institutionnel de l’UNESCO, et des partenaires privés, la GESCI est née.
Les autres étapes de la formation prendront en compte le proviseur et les professeurs à partir de la "Road Map" de GESCI ou feuille de route de GESCI. Cette feuille de route vise à permettre aux proviseurs d’abord des établissements pilotes, puis plus tard, à ceux de l’ensemble des établissements scolaires secondaires ivoiriens d’avoir une vue, une ligne conductrice pour bâtir leur leadership dans leur établissement.
L’intérêt des professeurs pour cette formation se perçoit à travers leur assiduité et leur ponctualité au cours en dépit de l’atmosphère scolaire délétère, et surtout, le bien-fondé de cette formation qui apporte une compétence nouvelle inestimable dans la tenue de leur classe."

Note d'Apréli@ : Les cahiers Apréli@-PartaTESSA pour les chef.fe.s d'établissement devraient s'avérer particulièrement utiles pour que cette initiative atteigne tous ses objectifs.