Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

IPRES BamakoCampus Numérique Francophone, Université des Sciences et Technologies, mercredi 12 septembre 2018, 9h30-13h.


Tenu dans le cadre de l’atelier de co-construction du guide de la plate-forme d’auto-formation des enseignants du projet Guides pratiques pour l’Enseignement des sciences dans les lycées maliens, ( voir cet article ), ce groupe de travail a réuni les IPRES (Inspecteurs Pédagogiques Régionaux de l’Enseignement Secondaire) des quatre régions-pilotes (Bamako rive gauche, Mopti, Ségou, Sikasso). Il était animé par Geneviève Puiségur-Pouchin, directrice de la production des REL ( Ressources Educatives Libres) d’Apréli@, assistée du Dr Alioune Moustapha Diouf, conseiller d’Apréli@ pour l’intégration des REL dans les systèmes éducatifs africains. Les travaux visaient à permettre aux inspecteurs d'identifier des stratégies, méthodes et outils à même de les aider à accompagner les lycées de leurs AE (Académies d’Enseignement) dans la mise en œuvre effective et efficiente du projet. Pour ce faire, le groupe s’est appuyé sur les REL Apréli@-PartaTESSA destinées aux chef.fe.s d’établissement, notamment celles des cahiers Piloter l’usage des TICE dans votre établissement et Conduire le projet d’établissement. Il a adapté certaines de ces ressources, particulièrement appropriées au projet en question, afin qu’elles correspondent au mieux aux réalités des lycées maliens.


La réflexion portait sur quatre points principaux :
Comment outiller et accompagner les proviseur.e.s pour qu’elles/ils soient en mesure de :
1. Faciliter l'accès effectif des enseignant.e.s de sciences à la plate-forme.
2. Faire en sorte que les usages faits de la plate-forme par les enseignant.e.s sont pertinents et efficaces pour :
o leur propre développement professionnel
o l'amélioration effective de l’expérience et de la qualité des apprentissages en sciences au sein du lycée.
3. Partager et collaborer en réseau de pairs et avec l’encadrement pédagogique et administratif local et régional.
4. Mettre en œuvre un pilotage qui favorise la consolidation durable des progrès obtenus.


Compte tenu du temps imparti, seul le point 1 a été intégralement traité. En s’inspirant de ressources des deux cahiers cités plus haut, les IPRES se sont attachés à produire une première grille permettant aux directions de mener l’audit des TIC utilisées dans leur lycée, et une seconde grille pour mener l’audit des compétences TIC des professeurs de sciences. Ils ont ensuite élaboré une fiche d’action appropriée pour permettre à tous les enseignant.e.s concerné.e.s d’être en mesure de se connecter à la plate-forme d’autoformation au cours du 1er mois de la nouvelle année scolaire, débutant le 1er octobre 2018. Dans cette fiche d’actions, sont notamment précisés le rôle et la place des comités de discipline et du comité du domaine SMT (Sciences, Mathématiques, Technologies), auxquels le ministère a attribué début 2018 des moyens horaires pour en permettre le bon fonctionnement. Considérant que ce projet a le potentiel de constituer un axe fort des projets d’établissement des lycées et de jouer un effet levier pour l’ensemble des disciplines, les inspecteurs ont réfléchi à la manière dont l’autorité de tutelle pourra en soutenir le développement en mettant à profit les outils et moyens alloués aux projets d’établissement.

Vous trouverez ci-dessous deux documents directement utilisables par les directions d'établissements entendant mener un projet pédagogique recourant à des ressources numériques. Le 1er document établit la trame des activités d'un atelier à mener en amont de l'implémentation du projet, tandis que le second document rassemble l'ensemble des supports utilisés pour mener ces activités.

Trame atelier (550Ko)

Supports atelier (1,3 Mo)