Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

eInstruction s’est associé avec d’autres sociétés à une expérimentation menée par le CRDP de Versailles au collège International de Sèvres sur l’intégration des TIC (Technologie de l’Information et de la Communication) dans les pratiques pédagogiques.

Cette expérimentation a été tout particulièrement suivie par Franck Dubois, Conseiller de Bassin.

Différents outils numériques avaient été mis à disposition dans une salle du collège :
-    Un TNI eInstruction, un tableau numérique mobile MOBI, des systèmes de réponse CPS Pulse eInstruction.
-    16 ordinateurs fixes (DELL) avec des casques,
-    une connexion WiFi, une classe nomade de 15 ordinateurs fixes et une imprimante,
-    un visualiseur AverMédia,
-    le logiciel Netop School de gestion de classe,
-    et la suite Microsoft Office,
dont les 9 enseignants – expérimentateurs pouvaient librement en disposer.

Voici leurs témoignages dans les différentes disciplines : Lettres, Anglais, Espagnol, Histoire Géographie, Maths, SVT, ainsi que ceux d’autres enseignants utilisateurs occasionnels (Éducation musicale).

Focus sur l'utilisation prédagogique du TNI eInstruction

En cours de lettres, l’enseignante travaille sur la croyance au Moyen Âge, et projette sur le TNI la photo de 2 églises. Elle n’aurait pas pu les avoir dans un manuel classique, aller les chercher sur internet lui offre une incroyable diversité de ressources.
L’image est projetée sur le TNI et sur les écrans des élèves, ce qui apporte plus de précision. L’utilisation du TNI lors des dictées apporte un regard différent sur les erreurs, le côté ludique dédramatise l’orthographe.

L’enseignante a utilisé le Tableau pour envoyer des informations, récupérer des documents, faire des corrections en direct ; "on peut contrôler à distance et donc couper pour recentrer l’élève si besoin". Le fait d’avoir le document affiché à la fois sur le TNI et sur les écrans des ordinateurs des élèves leur donne l’impression d’avoir un cours pour eux seulement.

Les élèves travaillent presque à un par poste. Ils sont très à l’aise avec le maniement des ordinateurs, ils trouvent des outils informatiques que l’enseignante ne connaissait pas, ce qui les met en valeur, ils sont autonomes. L’utilisation de ces outils est à la fois stimulante et enrichissante.

En SVT, l’enseignant a utilisé le TNI et précise que le logiciel Workspace permet de rendre plus interactif les PowerPoint d’origine.
Les élèves sont plus autonomes grâce aux ordinateurs, ils utilisent internet, Word.
"On peut récupérer facilement des documents des élèves".

Les ordinateurs à écran tactile permettent de faire des recherches notamment sur Google Earth, surtout en géologie. "Ils ont pu utiliser les caméras pour filmer des expériences, avec la possibilité d’un grossissement. Le TNI leur a permis de colorier des cellules, par exemple. Les élèves sont très demandeurs avec cet outil".

Dans le cours d’histoire géographie, l’enseignante travaille sur la notion d’absolutisme avec ses élèves, et notamment sur la mise en scène du pouvoir par le roi, avec à l’appui pour cette séance, une photo du château et des jardins de Versailles.
Sur cette photo, les élèves vont tracer des traits, hachurer des parties, révéler une symétrie. Ils construisent un savoir, ils sont les acteurs de leur cours.

Le but vers lequel tend l’enseignante est de faire disparaître le cours magistral. Le TNI permet vraiment cette interaction avec les élèves. "Avec cet outil, on peut annoter, reformuler, surligner des textes ou des images, ce qui rend la présentation claire pour tout le monde. Ça permet de travailler autrement, de varier les activités pour les élèves".

Malheureusement, la configuration de la salle rendait l’utilisation du TNI moins pratique, mais il serait bien d’en avoir un dans la salle de cours habituelle. Le TNI permet des travaux de recherche en direct, de manière spontanée. Le côté visuel est plus sollicité, ce qui motive les élèves.

En technologie, les élèves ont utilisé le TNI et les boîtiers de réponse eInstruction. Ils utilisent une plateforme Moodle avec un accès individuel, sur laquelle ils trouvent les consignes de l’exercice demandé et où ils envoient leurs résultats en fin de séance.

Pour commencer le cours, 5 petites questions de révision leur sont posées en un temps limité afin de vérifier que les notions vues précédemment, sont bien assimilées. Le logiciel permet d’avoir un aperçu en temps réel du nombre de personnes ayant répondu, le temps de réponse peut être augmenté, et les résultats s’affichent sous forme de graphique sur le tableau. Les boîtiers permettent à l’enseignant de recueillir instantanément et d’analyser les réponses des élèves.

Avec ces outils les élèves sont autonomes et ils produisent leur propre contenu.

A la suite de cette évaluation, il leur a été demandé, par groupe de 3, d’établir le schéma de fonctionnement d’un objet usuel qu’ils vont étudier (d’un aspirateur par exemple). L’élève peut  d’accéder en ligne à des éléments du cours en classe aussi bien que chez lui. Il peut alors assimiler l’information à son propre rythme, s’auto-évaluer à l’aide de QCM ou déposer leurs fichiers de travail.

Pour l’enseignant, l’outil informatique permet de développer l’autonomie chez les élèves. Il s’agit à la fois d’un outil de recherche, d’expression et de formalisation du contenu.

En langues, en espagnol notamment, le TNI a été utilisé dans le cadre d’un échange avec une classe de Malaga, via de la visio-conférence avec l’Espagne, et la création d’un blog, où les élèves sont fiers de pouvoir montrer leur travail.

En mathématiques, l’enseignant a utilisé des logiciels de géométrie dynamique (géogébra, géoplan…) sur le TNI, ce qui a permis une meilleure compréhension pour certains élèves.

L’usage de différents outils (TNI fixe et mobile, ordinateurs, boîtiers de réponse, caméras, etc…) montre que les élèves gagnent en autonomie avec les nouvelles technologies.

Les évaluations faites avec les boîtiers de réponse, à la fois sommative, diagnostique et formative, donnent à l’enseignant un retour immédiat sur les connaissances de ses élèves. La présentation des documents sur le TNI rend les choses claires et précises pour tous les élèves de la classe, permet d’effectuer des schémas propres et lisibles, de distinguer différents plans. La possibilité d’aller sur internet donne accès à une multitude de ressources en ligne.

Les élèves sont motivés par le travail sur les outils informatiques qui les met en valeur car c’est pour la plupart un environnement qui leur est familier. Ils sont plus autonomes et ils sont très demandeurs de ces nouvelles technologies.

L'article