Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

« Une Francophonie sans l’Afrique, serait une Francophonie sans avenir ». C’est par ces mots prononcés par Abdou Diouf que s’est ouvert le colloque « La Francophonie en Afrique : quel avenir ? », organisé le 24 juin à l’Assemblée nationale française

, sous la présidence de Bernard Accoyer, président de l’Assemblée, en partenariat avec l’Institut français des relations internationales (IFRI). Jacques Toubon, secrétaire général du Cinquantenaire des indépendances africaines, Thierry de Montbrial, directeur général de l’IFRI, Jacques Legendre, secrétaire permanent de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie et Moussa-Makan Camara, représentant permanent de l’OIF aux Nations unies, ont pris part aux débats.

L'intégralité du discours d'Abdou Diouf