Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

En 2004, l’ADEA avait organisé une première réunion pour discuter des défis posés par le recrutement des enseignants contractuels en Afrique francophone. Cinq ans plus tard, la conférence
« Bamako + 5 »
, qui se tiendra au Mali, du 27 au 29 octobre prochain, réunira plus de 20 pays francophones, lusophones et anglophones.

Contact : Geneviève Puiségur-Pouchin, chargée du thème TICE de la conférence, présidente d'Apréli@.

Pour atteindre les objectifs d’éducation pour tous (EPT) en Afrique, l’Institut des statistiques de l’UNESCO estime qu’il est nécessaire de recruter 2, 4 millions d’enseignants supplémentaires. Pour pallier ces immenses besoins, de nombreux pays ont recours à des enseignants contractuels. Loin de n’être qu’une solution transitoire, cette tendance s’accentue et dans certains pays les contractuels y sont désormais plus nombreux que les enseignants fonctionnaires. La conférence Bamako+5  fera un bilan de la situation dans les onze pays francophones présents à Bamako en 2004, dressera un état des lieux de l’ampleur du phénomène dans les pays lusophones et anglophones et analysera les enseignements à tirer en matière de recrutement, de formation et de développement professionnel des enseignants. Il est également attendu de la conférence qu’elle finalise deux cadres de politique élaborés par les pays avec le soutien de l’ADEA : le premier sur la formation et le suivi professionnel des enseignants contractuels ; le deuxième sur le suivi de leur carrière, leurs droits et obligations, les possibilités d’avancement et les garanties de protection sociale. La conférence abordera aussi les stratégies et politiques de mobilisation des ressources nécessaires autant pour le recrutement et la formation des enseignants que pour l’intégration des enseignants contractuels dans la fonction publique.

Thème TICE : La conférence réfléchira à la façon dont les TICE peuvent être mises au service de la formation des enseignants et de leur développement professionnel.

Extrait de la note conceptuelle : Les technologies de la communication et l'information
Depuis 2004, la formation à distance (FOAD) et les TICE ont permis le développement de dispositifs de formation hybrides innovants, associant formation traditionnelle et formation à distance. Si ces nouveaux dispositifs permettent, tout en allégeant les contraintes de temps et de distance, de renforcer les capacités des enseignants et de les accompagner dans l'exercice professionnel, leur place dans les systèmes de formation et dans le processus enseignement-apprentissage reste négligeable. Au regard de potentiel énorme que les TIC offrent pour l'élaboration des contenus de formation, des ressources didactiques et pédagogiques adaptées au contexte et en cohérence avec les réformes curriculaires en cours, leur utilisation reste un défi pour les décideurs.
Mettant à profit le développement de l'accès à l'Internet, qui facilite les échanges et la mutualisation à tous les niveaux, local, national, inter-africain et international, l'expertise de pays ou groupes de pays ayant développé sur une grande échelle de tels dispositifs de formation est d'ores et déjà disponible pour être mise en partage, susciter des collaborations et inspirer des modélisations.

Rapport TICE

Présentations TICE prévues :

  • Dispositif TICE du Projet des Volontaires de l’Education du Sénégal, piloté par la DPVE (Direction du Projet des Volontaires de l’Education) du MENS (Ministère de l’Education nationale du Sénégal), dirigée par Abdoulaye Diatta.

Contexte : Le recrutement de Volontaires a débuté en 1995. Leur phase formation initiale se déroule dans l’une des 11 Écoles de Formation des Instituteurs (EFI), qui couvrent désormais l’ensemble des régions du Sénégal. De 15 jours, elle est progressivement montée à 3 mois, puis 6 mois, et désormais, pour la 1ère fois cette année, à 9 mois. La formation continuée se déroule au sein de l’équipe pédagogique, des cellules d’animation pédagogique et en centre de formation, 15 jours pendant les grandes vacances. Afin d’améliorer l’accès à la formation et aux ressources pédagogiques, de permettre la capitalisation et le partage des innovations/expériences pédagogiques mises en pratique lors des séquences d’animation pédagogique au sein des cellules ou des sessions de formation continue, mais aussi de décloisonner les Ecoles de formation des Instituteurs (EFI), la direction du Projet a exploité les TIC de façon très volontariste et holistique, aussi bien dans la formation initiale qu’en situation d’exercice professionnel. De fait, l’organisation pédagogique de la formation est centrée sur les TIC.

Description du dispositif : La DPVE a constitué un pool d’experts motivés possédant des compétences avérées et complémentaires en pédagogie et en eLearning. Ce pool s’appuie sur les compétences suivantes : -Une équipe pédagogique constituée d’inspecteurs de l’éducation, de formateurs des EFI et de Directeurs d’écoles ;
- Un pool d’experts en TIC et formation en ligne ;
- Une équipe technique résidente ;
- Une collaboration avec le Secrétariat Technique Permanent (STP) du Curriculum de base et les directions pédagogiques.
La DPVE a noué un partenariat fécond avec Qualilearning, spécialisée en e-Learning, en adhérant à la fédération Coselearn. Ce partenariat lui permet de renforcer les capacités de ses experts, d’accéder à la banque de ressources pédagogiques de la fédération et enfin de bénéficier d’autres partenariats (Google entre autres).

La formation initiale, en EFI, s’appuie sur les TIC. La coopération canadienne (ACDI) a aidé à l’équipement des 11 EFI en matériel de pointe pour l’accès aux TIC, mais aussi pour la production de ressources pédagogiques. Le pool d’experts a réalisé un portail Internet (www.volontaires.sn ), une plate-forme e-learning, un programme de formation de spécialistes assistants en e-learning, un programme de renforcement des capacités des Volontaires, et un programme pilote de formation initiale des Volontaires par les TIC.

Le Portail :
Il dispose d’un accès public et privé et propose diverses rubriques au nombre desquelles on compte :
- Une rubrique informations générales sur la vie du projet
- une banque de ressources pédagogiques destinées aux volontaires en langue française et arabe
-un forum logé dans l’espace privé et qui permet aux divers acteurs du projet de discuter et d’échanger
- une sélection de liens et de ressources extérieures judicieusement choisies.

La plate-forme e-learning :
Basé sur une plateforme Moodle , elle sert de réceptacle aux divers programmes de formation en ligne destinés aux volontaires et leurs formateurs. Elle compte plus de 3.300 utilisateurs enregistrés.

Le programme de formation de spécialistes assistants en e-learning :
La DPVE a adhéré au programme Google Partner. Ce partenariat lui a permis de profiter de la technologie Google pour son service de messagerie. Elle tire bénéfice de la puissance et de la flexibilité du concept de Suite bureautique en ligne de Google qu’elle vulgarise auprès des formateurs, de l’équipe administrative de la DPVE et d’environ 10 000 volontaires des 14ème et 15ème générations.

Le programme de formation de Spécialistes assistants en e-Learning :
Avec l’adhésion à la Fédération Coselearn , la DPVE a pu lancer un ambitieux programme de renforcement des capacités de ses experts et formateurs. La première phase a permis de disposer en juin 2009 d’un premier groupe d’environ 40 experts formés à la production documentaire pour des contenus éducatifs en ligne, à l’administration d’un cours en ligne sur Moodle, aux outils Google Apps, à la pratique de la pédagogie sur Internet et à la recherche documentaire sur Internet.

Le programme de renforcement des capacités des volontaires :
Le partenariat avec Qualilearning a permis de distribuer à plus de 3.200 volontaires de la 15ème génération des comptes email et un accès à la plateforme mise à disposition par la Fédération Coselearn. Des cours d’autoformation sur Google Apps ainsi que d’autres cours sur les TIC en milieu éducatifs sont mis à la disposition des volontaires de la 15èmegénération qui constituent de fait la première génération à voir les TIC formellement introduits dans leur formation.

Le programme pilote de formation initiale des volontaires par les TIC :
Grâce au soutient financier de l’ACDI, la DPVE a lancé un ambitieux programme de formation des volontaires par les TIC. La mobilisation et l’adhésion des formateurs des EFI, a permis, dans le cadre de la formation des Spécialistes en E-learning du programme Coselearn, leur formation aux nouvelles méthodes pédagogiques, la production et de la médiatisation de contenus pédagogiques en Mathématiques, en français et en étude du milieu.

L’expérience pilote en cours concerne 500 volontaires en formation dans les EFI accompagnés de 30 enseignants-tuteurs et consiste à valider le concept d’un enseignement mixte que la DPVE projette de généraliser dans la formation initiale des volontaires.

Autres point remarquables :
L’utilisation du Libre (plate-forme Moodle, logiciel Scénari pour la production de ressources pédagogiques), du gratuit (suite Google)
La prise en compte du développement durable : introduction de chargeurs solaires et de bureaux virtuels (technologie de Virtualisation, permettant, en simulant plusieurs machines sur une seule, d’économiser l’énergie)
La DPVE a su créer des programmes et des partenariats internationaux féconds, centrés sur le renforcement des capacités des volontaires et de leurs formateur et mobiliser des ressources pédagogiques et financières.

Perspectives :
Le Sénégal rencontre des difficultés liées à l’accès à la machine, la disponibilité de l’énergie électrique, et enfin la connectivité à Internet. Cependant, la DPVE a continué à explorer des horizons pour faire face à ces facteurs limitants.

  • Recours à la virtualisation (NComputing).
  • Acquisition d’ordinateur portables Lenovo dans le cadre de la fédération Coselearn
  • Perspectives avec un partenariat en négociation avec Assistel pour la fourniture d’équipements en énergie solaire
  • La multiplication des opérateurs de télécommunication sur le territoire et la percée de l’internet mobile est un facteur favorable pour l’accès au web. (Orange, Expresso et Tigo wap).

Présentation effectuée par Abdoulaye DIATTA, Directeur du Projet des Volontaires de l'Education, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Immeuble Mariama, Sacré Cœur 3 Sur la VDN, Dakar, Sénégal
Tel:+221776405380, 221338679204, Fax:221338679203

  • IFADEM


L’Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM), co-pilotée par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), se donne pour objectif principal d’améliorer les compétences des instituteurs dans le domaine de l’enseignement du français.
IFADEM est destinée à des instituteurs en formation continue, prioritairement en poste dans des zones rurales. L’initiative s’appuie sur un dispositif hybride qui associe formation traditionnelle, utilisation des TIC, techniques et méthodes de la formation à distance. La phase d’expérimentation se déroule jusqu’en 2010 et concerne 4 pays : Bénin, Burundi, Haïti et Madagascar.
L’IFADEM vise principalement à :
- améliorer l’enseignement du français à la faveur de pratiques innovantes et de l’emploi de nouveaux outils didactiques ;
- encourager l’usage des technologies de l’information et de la communication dans l'éducation
- mettre en œuvre un dispositif de formation en partie à distance, fortement ancré dans les contextes administratifs et académiques locaux, en se reposant sur des acteurs de terrain préalablement formés.

IFADEM concerne pour le moment 581 instituteurs au Béni, 627 au Burundi, 502 en Haïti. La situation à Madagascar est en cours d'évaluation.

Dispositif technique et pédagogique

Le parcours dure 9 mois et représente entre 160 et 200 heures de formation selon les pays. Le programme comprend 3 regroupements, en début, milieu et fin de formation puis une évaluation des connaissances et compétences acquises par les maîtres.
Entre les périodes de regroupement les instituteurs travaillent en autoformation assistés par tes tuteurs de proximité pour les aider à progresser et à résoudre leurs difficultés. Les ressources pédagogiques combinent cahiers de formation, multimédia et Internet.
Chaque instituteur reçoit un dictionnaire, une grammaire, un MP3 avec des ressources audio, un cahier et un stylo. Dans le cadre d'IFADEM, les 30 000 instituteurs du Bénin et du Burundi reçoivent le Dictionnaire Universel d'Hachette.
Des Espaces IFADEM dotés d'une vingtaine d'ordinateurs, connectés à Internet par liaison spécialisée et à l'alimentation électrique sécurisée par panneaux solaires sont installés dans les circonscriptions scolaires concernées par l'expérimentation.

Ressources
Les ressources pédagogiques produites dans le cadre d’IFADEM sont diffusées en libre accès sur le site de l'initiative, y compris une initiation à l'informatique et à l'Internet, et complétée par un catalogue de ressources pédagogiques disponibles sur Internet pour l’enseignement du français au primaire. IFADEM permet également la création dans chaque pays de sites Web à vocation pédagogique, la dotation d’ouvrages pour les écoles et instituts de formation des maîtres et la réalisation d’actions de recherche universitaires sur les rapports entre langues nationales et langue française.

Pour en savoir plus : www.ifadem.org

Présentation effectuée par Cosme Behanzin, directeur de l’Ecole normale d’instituteurs d’Abomey, Bénin et Didier Oillo, AUF Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. administrateur, Soutien TIC au Développement Ens.sup et Recherche, 4 place de la Sorbonne 75 005 Paris France 00 33 (0)1 44 41 18 18

  • TESSA

Les Ressources Éducatives Libres TESSA (Teacher Education in Sub Saharan Africa)ont été créées par un consortium de 13 instituts de formation d’enseignants et universités de 9 pays africains et 5 partenaires internationaux dans le dessein d’assurer la formation de masse des enseignants pour répondre aux besoins de l’Éducation Pour Tous (EPT).

Leur flexibilité permet leur utilisation pour la formation initiale ou continue des enseignants, particulièrement celle des enseignants non-fonctionnaires, leur donnant la possibilité de se former dans leur propre classe.

Les ressources sont disponibles sur un site web multilingue qui est un des sites les plus conséquents d’Afrique pour les REL pour la formation des enseignants (www.tessafrica.net )
La qualité de ces ressources est due à quatre caractéristiques primordiales :
-Leur création est étroitement liée à un but et un besoin partagés par les 13 instituts et clairement définis ;
-Le modèle d’intervention et d’utilisation des ressources est totalement localisé et non dirigé ;
-Le mode de travail du groupe qui a produit les ressources a été clairement défini et partagé, chacun jouant son rôle selon ses points forts ;
-La structure de base d’écriture est précise et commune à tous.

La pédagogie sur laquelle les ressources sont fondées prône un enseignement actif où les apprenants sont au centre du processus d’apprentissage ainsi qu’une réflexion par l’enseignant sur ce que ses élèves et lui ont appris.
De l’utilisation variée qui est faite de ces ressources dans différents pays et dans différentes langues émerge un nombre de modèles qui apportent un soutien aux nouveaux utilisateurs et indiquent la possibilité d’une utilisation indépendante des ressources par des enseignants individuels

Présentation effectuée par Michèle Deane, directeur du programme de formation initiale d’enseignants de l’Open University au Royaume-Uni. Ce programme est un programme de formation ouverte et à distance qui est unique en ce qu’il repose sur un audit des compétences des stagiaires qui ont un programme de formation adapté à leur besoin particulier. Michèle fait partie de l’équipe TESSA de l’Open University au Royaume-Uni. Au sein de l’équipe TESSA internationale, elle est responsable de la mise en place du réseau TESSA francophone et des relations avec les réseaux REL francophones

Egalement :

- NEPAD, e-commission Africa, e-Schools http://www.eafricacommission.org/ coordonnateur Pr Papa Youga Dieng Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
-Rocaré (Réseau Ouest et Centrafricain de Recherche en Education), http://www.rocare.org/ : Pr Djénéba Traoré, coordinatrice Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
-IGEN TICE Sénégal, membre du Comité de pilotage de la formation à distance des volontaires et vacataires du Ministère de l'Education et responsable pédagogique de la plate-forme : Pr Alioune Moustapha Diouf Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
-Pr Pierre Fonkoua, Cameroun, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , Coordonnateur de la formation des acteurs de la chaîne de supervision pédagogique à l’utilisation et à l’intégration des TIC à l’école, secrétaire permanent chaire doctorale UNESCO Sciences de l’Education de Brazzaville et coordonnateur Rocaré Cameroun
-Campus virtuel africain (CVA)/UNESCO http://www.cva.cci.ucad.sn/ : Pr Mohamed Miloudi Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
-Agence mondiale de Solidarité numérique, http://www.dsa-asn.org/, Jean Pouly, directeur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
-AIMF (Association internationale des Maires Francophones, http://www.aimf.asso.fr/ )/ CRM Cameroun, Moïse Kayeu coordonnateur de AfricEspaceNet http://www.africespacenet.com/ Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
-Apréli@ (Association pour la promotion des ressources éducatives libres @fricaines), http://www.aprelia.org/, avec Youssou Diop, coordonnateur Afrique du projet Reli@ (Ressources éducatives libres pour institutrices @fricaines), voir Apréli@>Activités>Reli@, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
-Solidarité laïque http://www.solidarite-laique.asso.fr/index.php PRODERE-AO (Programme de développement des réseaux pour l’éducation en Afrique de l’ouest) et PESI (Partenariat Educatif de Solidarité Internationale). Contact : Roland Biache, délégué général Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 00 33(0) 1 45 35 13 13