Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

thumb 1920Publié en 2017 par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), 7, place de Fontenoy, 75352 Paris 07 SP, France, sous licence CC-BY-SA 3CC-BY-SA 3.

"Trop de filles sont bloquées par la discrimination, les préjugés, les normes sociales et les attentes qui influent sur la qualité de l’éducation qu’elles reçoivent et les matières qu’elles étudient.
La sous-représentation des filles dans l’éducation aux sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM) est profondément enracinée et freine les progrès vers le développement durable.
Nous avons besoin de comprendre ce qui cause cette situation afin de renverser ces tendances.
Déchiffrer le code : l’éducation des filles et des femmes aux sciences, technologie, ingénierie et mathématiques offre une photographie mondiale de cette sous-représentation, des facteurs qui la déterminent et propose des exemples de moyens d’améliorer l’intérêt, l’engagement et la réussite des filles dans ces domaines.


L’éducation comme l’égalité des genres font partie intégrante du Programme de développement durable à l’horizon 2030 adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2015, en tant qu’Objectifs de développement durable (ODD) autonomes mais aussi comme catalyseurs de la réalisation des autres ODD.
La science, la technologie et l’innovation sont aussi essentielles aux ODD, s’agissant de savoir comment faire face à l’impact du changement climatique, comment accroître la sécurité alimentaire, améliorer les soins de santé, gérer des ressources en eau douce limitées et protéger notre biodiversité.
Les filles et les femmes sont des actrices clés de la création de solutions pour améliorer nos vies et générer une croissance verte inclusive qui profite à tous. Elles constituent le plus important groupe de population non sollicité destiné à fournir les prochaines générations de professionnels des STEM – nous devons investir dans leur talent.
Cela importe pour les droits de l’homme, pour l’inclusion, pour le développement durable.

Nous avons besoin de comprendre et de cibler les obstacles particuliers qui écartent les étudiantes des STEM. Nous devons stimuler leur intérêt dès les premières années, combattre les stéréotypes, former les enseignants à encourager les filles à s’engager dans des carrières de STEM, élaborer des programmes d’enseignement qui prennent en compte le genre, guider les filles et les jeunes femmes et changer les mentalités.
En 2016, les États membres ont adopté une décision sur le rôle de l’UNESCO pour ce qui est d’encourager les filles et les femmes à exercer un leadership dans les STEM, y compris les arts et le design. Le présent rapport répond directement à cette demande.
C’est aussi une contribution au Partenariat mondial de l’UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes qui promeut l’égalité des genres dans et par l’éducation.
En fournissant des éléments d’information et des exemples tirés de la recherche et de la pratique, il constitue une référence solide pour les décideurs, les praticiens et autres parties prenantes pour que davantage de filles puissent s'engager dans les filières liées aux STEM.
Et surtout, le présent rapport a été écrit pour les filles et les femmes du monde entier. Il promeut leur droit à une éducation de qualité, à une vie meilleure et à un avenir meilleur. "

Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO

Télécharger le rapport (7 810 Ko, 83 pages)