Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

Edito : Chers lecteurs,

L’année 2015 a pris un bon départ pour l’ADEA.

La République de Corée a en effet rejoint l’ADEA en tant que membre du comité directeur. L’ADEA remercie chaleureusement le ministère de l’Education de la Corée et se réjouit d’avance des perspectives de partenariat renforcées.

L’ADEA se réjouit également de sa collaboration avec l'UNESCO, Trust Africa et d’autres acteurs dans deux domaines stratégiques:

la formulation des priorités pour l’éducation Post 2015 : la Conférence de l’Afrique subsaharienne sur l’éducation Post 2015, qui s’est tenue en février dernier, a produit une Déclaration, en prélude aux réunions d’Incheon et de New York, qui définiront les objectifs de développement durable pour les prochaines 15 années ;
l’enseignement supérieur : Le Sommet africain sur l’enseignement supérieur, qui s'est tenu en mars, a débattu des défis qui se posent à l’enseignement supérieur et des moyens à mettre en œuvre pour redynamiser le secteur. L’ADEA a produit 7 notes politiques pour informer le Sommet sur des questions cruciales qui touchent l’enseignement supérieur en Afrique.

Enfin, nous avons le plaisir d'annoncer la naissance du Pôle de qualité inter-pays sur le développement de la petite enfance (PQIP–DPE). Toutes nos félicitations à Maurice, qui, à travers son ministère de l'Education et des Ressources humaines, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, prend les rênes pour faire progresser le développement de la petite enfance en Afrique !
Le bulletin janvier-mars 2015 janvier-mars 2015