Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

Le jury chargé de sélectionner les ouvrages finalistes du Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d'Expression Francophone 2014, présidé par le critique littéraire ivoirien Michel Koffi, avec comme membres les critiques littéraires Serge Grah, Auguste Gnaléhi, Henri N'koumo, a achevé ses travaux.

Les cinq (5) ouvrages retenus pour la finale– sur les vingt-trois (23) titres en lice –sont, par ordre alphabétique des auteurs :
1- NADIA ADIB (Maroc), Les charmes de Kenza, roman, éd.La Croisée des chemins, 189 pages ;
2- ATTITA HINO (Côte d'Ivoire), Le grand masque a menti, éd. NEI-CEDA, 279 pages ;
3- KAMA SYWOR KAMANDA (Congo), L'insondable destin des hommes, roman, éd. L'Age de l'homme, 279 pages;
4- LEANDRE SAHIRI (Côte d'Ivoire), Le troisième sexe, roman, éd. des Murs à pêches, 210 pages;
5- BAHAA TRABELSI (Maroc), Parlez-moi d'amour ! roman, éd. La Croisée des chemins, 123 pages.

Le Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d'Expression Francophone 2014 est doté d'une enveloppe de deux (2) millions de francs CFA (environ 3.000 euros).

Il sera décerné le 7 novembre 2014 à l'Hôtel du Golf, à Abidjan, au cours d'un dîner-gala placé sous le parrainage de son Excellence le Président de l'Assemblée Nationale et sous la coprésidence du Ministre de la Culture et de la Francophonie de la République de Côte d'Ivoire et du Ministre de l'Education Nationale et; en présence, entre autres, des écrivains invités spéciaux Amanda Devi (Ile Maurice ; Prix des Cinq Continents) et Mutt-Lon (Cameroun; prix Ahmadou Kourouma du Salon du livre de Genève 2014 pour son roman Ceux qui sortent dans la nuit, éd. Grasset).

L'écrivain Werewere-Liking est le président du jury final chargé de la désignation du lauréat parmi les cinq (5) finalistes.

Le Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d'Expression Francophone 2014 prendra une signification bien particulière car il se tiendra dans le sillage du retour en Côte d'Ivoire des restes d'Ahmadou Kourouma, par les soins du Ministère de la Culture et de la Francophonie.
Créé en 2008 par Akwaba Culture, une association de droit ivoirien, le Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d'Expression Francophone est attribué chaque année. Il bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la Francophonie de Côte d'Ivoire, de l'Ambassade de France et de la Librairie de France Groupe de Côte d'Ivoire.

Les lauréats des précédentes éditions du Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d'Expression Francophone sont :

- 2013 : Hemley Boum, Si d'aimer..., roman, éd. La Cheminante, 2012 ;
- 2012 : Mariama N'doye, L'Arbre s'est penché, roman, éd. Eburnie, 2011 ;
- 2011: Frédéric Grah Mel, Félix Houphouët-Boigny, tome 2 (L'Epreuve du pouvoir, 632 p) et tome 3 (La Fin et la suite, 610 p), biographie, éd. du Cerap / Karthala, 2010 ;
- 2010: Elisabeth Ewombè-Moundo (Cameroun), La nuit du monde à l'envers, roman, Dakar, éd. Panafrika / Silex / Nouvelles du Sud, 2009 ;
- 2009 : Tiburce Koffi (Côte d'Ivoire), Mémoire d'une tombe, roman, éd. CEDA/ NEI/ Présence Africaine ;
- 2008 : Racine Kane (Sénégal), Les Ballades nostalgiques, roman, éd. Panfrika / Silex / Nouvelles du Sud ; Mention Spéciale à Salla Niang (Sénégal), La dernière lettre, roman, éd. Présence Africaine ;

A chacune des éditions, de grands noms de la littérature africaine participent à la remise du Prix Ivoire au lauréat. Ainsi, ont pris part à cette cérémonie:

- 2013 : Ken Bugul (Sénégal), TiernoMonénembo (Guinée)
- 2012 : Jacques Chevrier (France) ; Alain Mabanckou (Congo) ;
- 2011 : Henri Lopes (Congo) ;
- 2010 : Frédéric Pacéré Titinga (Burkina Faso), Paul Dakéyo (Cameroun), Boucacar Boris Diop (Sénégal) ;
- 2009 : Djibril TamsirNiane (Guinée), Cheikh Hamidou Kane (Sénégal) ;
- 2008 : Seydou Badian (Mali), Aminata SowFall (Sénégal), Christiane Diop (Ed. Présence Africaine; Sénégal).

L'association Akwaba Culture félicite tous les participants au Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d'Expression Francophone 2014 et souhaite bon vent aux cinq (5) finalistes.

Fait à Abidjan, le 19 août 2014

Pour l'association AKWABA CULTURE,

La Présidente
Isabelle Kassi Fofana